top of page
Rechercher

À la découverte des 4 archétypes féminins

Avez-vous déjà entendu parler d’archétype féminin ? Cet univers me passionne ! Depuis des décennies, de nombreux archétypes ont été identifiés et étudiés, notamment ceux qui se rapportent aux différentes facettes de la féminité. Dans cet article, je vous propose de partir à la découverte des quatre archétypes féminins principaux : la Jeune Fille, la Mère, l’Enchanteresse et la Guérisseuse. Je vous parlerai aussi d’un cinquième archétype que j’aime beaucoup. À quoi correspondent-ils ? Comment sont-ils connectés au cycle menstruel ? Le(s)quel(s) vous correspond(ent) le plus ? Je vous explique tout cela.


Qu’est-ce qu’un archétype féminin ?

Dans le domaine de la psychologie, les archétypes sont des images mentales inconscientes qui façonnent nos perceptions, nos pensées et nos émotions.


Ici, les 4 archétypes féminins sont plus précisément liés aux 4 phases du cycle menstruel. Ils représentent la richesse et la pluralité de la femme dans toute sa puissance.


Découvrir et comprendre les différents archétypes féminins nous permet alors de mieux comprendre les femmes, de manière générale. Mais cela nous aide aussi à mieux nous comprendre nous-mêmes, en tant qu'êtres humains.


Cette connaissance et compréhension de notre personnalité multiple nous poussent alors vers un épanouissement personnel et professionnel plus profond.

Quels sont les 4 archétypes féminins ? (Et le 5e bonus)

1 - L’archétype féminin de la Jeune Fille

L'archétype de la jeune fille est associé à :

  • l’énergie du printemps ;

  • la Lune ascendante ;

  • la phase pré-ovulatoire du cycle menstruel ;

  • l’énergie extérieure ;

  • ou encore la Déesse Vierge.


Elle se caractérise par son énergie physique, dynamique. Elle est dans l’action et veut accomplir de nouvelles choses.


Ses mots d’ordre ? Renouveau, curiosité, soif d’apprendre et de découvrir le monde.


Parmi les archétypes féminins, la Jeune Fille est indépendante, libre, bien dans son corps et pleine d’assurance. C’est une fonceuse.

2 - L’archétype féminin de la Mère

L’archétype féminin de la Mère est associé à :

  • l’énergie de l’été ;

  • la pleine Lune ;

  • la phase ovulatoire ;

  • l’énergie extérieure ;

  • la femme féconde ;

  • ou encore la Déesse Mère.


Elle se caractérise par son altruisme et sa capacité à prendre soin d’elle et soin des autres. Elle accepte les choses telles qu’elles sont et exprime ses sentiments de manière positive.


Son atout ? Sa facilité à aller vers les autres.


La Mère est émotionnellement forte et à confiance en elle. Elle est bien ancrée.

3 - L’archétype féminin de l’Enchanteresse

L’archétype féminin de l’Enchanteresse est associé à :

  • l’énergie de l’automne ;

  • la Lune descendante ;

  • la phase prémenstruelle ;

  • l’énergie intérieure ;

  • la femme en préménopause ou juste ménopausée ;

  • ou encore la Déesse Enchanteresse.


Elle a plutôt envie d’être en retrait et en introspection. Elle se sent fatiguée et impatiente. Ses émotions font les montagnes russes, avec des pics d’énergie, suivis par des pics d’épuisement. Elle a besoin de paix.


Son paradoxe ? Elle a envie de ne rien faire et en même temps, arranger tout ce qui ne va pas.


L’Enchanteresse est pleine d’inspiration et de créativité. Les mondes spirituels l’attirent.

4 - L’archétype féminin de la Guérisseuse

Enfin, l’archétype féminin de la Guérisseuse est associé à :

  • l’énergie de l’hiver ;

  • la nouvelle Lune ;

  • la phase menstruelle ;

  • l’énergie intérieure ;

  • la femme sage ou la vieille femme ;

  • ou encore la Déesse Sorcière.


Elle est en connexion avec l’unité de l’Univers. Sa puissance réside dans sa capacité à lâcher prise, en faire le moins possible pour se reposer et reprendre des forces.


Ses mots d’ordre ? Douceur, introspection, connaissance de soi et pardon.


La Guérisseuse est dans la compréhension de la Vie et de ce que nous souhaitons.

5 - L’archétype féminin bonus - celui de la Déesse

Et puis je voulais aussi vous parler de ce cinquième archétype, celui de la Déesse. Il sort du schéma de saison ou de phase du cycle féminin. Vous allez comprendre.


L’archétype féminin de la Déesse est en chacune de nous.


Elle :

  • comprend toutes les déesses ;

  • conscientise les archétypes et les intègre ;

  • passe aisément de l’un à l’autre ;

  • et comprend la nature cyclique de la femme.


L’archétype de la Déesse symbolise notre pouvoir d’alchimiste. Il incarne l’inconstance, la force, le cycle, la transformation, notre beauté intérieure, et notre dimension sacrée. Il honore la déesse en nous.

Comment savoir quel archétype féminin je suis ?

Maintenant, comment savoir quel archétype féminin vous définit ? Y en a-t-il vraiment un seul ?


Certains courants parlent même de 12 archétypes féminins, 13 archétypes féminins (voire 14 archétypes féminins) !


C'est le cas de la Roue de la Prêtresse – de Sianna Sherman et Ashley Turner.


Personnellement je préfère me concentrer sur les 5 que je viens de vous décrire. Je trouve qu’ils forment un merveilleux outil pour comprendre et appréhender la nature cyclique des femmes.


Il n’y a donc pas un archétype qui nous représente mais bien plusieurs. Toutes ces déesses vivent en nous. Certaines sont peut-être plus affirmées ou plus bruyantes que d’autres. Mais toutes ces énergies font partie de nous.


Tout comme le féminin sacré et le masculin divin, il s’agit d’un doux équilibre sur lequel nous pouvons apprendre à naviguer.


Mais je vous l’accorde, ce n’est pas un exercice facile !


Alors, si vous avez envie de rencontrer vos déesses et de les incarner avec force et amour : le parcours Féminitude vous intéressera. Et je serai honorée de vous y retrouver 🥰



413 vues0 commentaire

コメント


bottom of page