Rechercher

Imbolc ou le retour de la Lumière




Imbolc est une célébration placée sous le signe de la pureté et du renouveau. La période d'Imbolc (prononcez Im-olc) nous invite à nous purifier physiquement et spirituellement des miasmes (en tous genres)... de l'hiver!


A l'époque celtique, une cérémonie était dédiée à la déesse Brighid du feu et des forgerons, de la poésie, de l'accouchement et de la guérison. Pour lui rendre hommage, des croix tressées en jonc étaient fabriquées et des chandelles brûlaient toute la nuit. Et oui, notre chandeleur (origine chandelle) d'aujourd'hui vient de cette fête ! (Les Chrétiens n'ont rien inventé...) Priape une divinité de la nature, fécondité des champs, protection des abeilles et prospérité des troupeaux était aussi honorée avec des baguettes ornées de grelots. Les enfants faisaient tinter les grelots dans les champs et forêts pour réveiller la nature endormie.


Imbolc fête la fin du règne des ténèbres et le retour de la lumière et du printemps. C'est encore tout timide, nous sommes encore dans l'hiver, cependant, nous pouvons observer dans la nature, des élans de vie qui déjà se montrent, les jours commencent à s'allonger tranquillement, l'éclat du soleil se fait moins terne. Imbolc se situe donc entre Yule (21 décembre) et Ostara (21 mars). C'est la dernière fête de l'hiver.


Je me souviens de ma grand-mère et de ma mère qui annonçaient le grand ménage de printemps, Toute la maison était astiquée de fond en comble, les vêtement de l'hiver nettoyés, pliés et remisés dans des boites pour la prochaine saison froide, les vêtement de printemps et d'été retrouvaient leur place dans les armoires et commodes. Je me souviens des fenêtres grandes ouvertes, de l'atmosphère qui régnait, des odeurs de mousse et de primevère qui pénétraient alors dans la maison, il faisait encore froid mais je sentais dans mon coeur de petite fille une douce chaleur. Les femmes alors s'activaient toutes ensembles dans la joie et discussions. Je me rappelle des traditions de chez cette grand-mère où la chandeleur était célébrée. Je n'avais pas conscience à cette époque qu'il était question d'une transmission de nos sagesses passées. Il restait l'acte mais la parole accompagnante n'était plus. Nous fêtions, tout simplement Imbolc.


Aujourd'hui, je suis bien plus consciente, j'ai retrouvé la parole qui manquait, fêter la chandeleur est un vrai plaisir, j'aime trop les crêpes!! Et aussi, le nettoyage de tout ce qui encombre physiquement, vêtements, livres, objets dont je ne me sers plus et puis surtout je purifie mon lieu de vie et de pratique, j'allume des bougies spécialement pour l'occasion, mon intention étant de laisser entrer plus de Lumière dans ma vie, pour moi, mes proches, laisser la place à de nouveaux projets, c'est ça, offrir de l'espace.

Mon petit en truc en plus? J'utilise deux huiles essentielles, le basilic et le romarin que je place dans un petit récipient jusqu'à évaporation qui permettent de purifier physiquement et spirituellement le lieu, j'en place un peu partout dans la maison, notamment dans l'entrée. Pour amplifier, les vertus des huiles, on peut ajouter soit du jus de citron, soit une goutte d'essence de citron, avec un peu de sel, une vraie recette de cuisine!

Perso, j'utilise des huiles essentielles, si vous avez les herbes, ça fonctionne aussi !!

Je termine ce rituel par moi-même, c'est-à-dire, je dilue dans une huile végétale le mélange cité précédemment et j'en pose quelques gouttes sur mes poignets, ta-taaaaan!

Bien évidemment, je porte mon attention sur la lumière et le nettoyage de toutes mes énergies et je remercie.


Je vous souhaite une belle fête d'Imbolc !

Retrouvons la Lumière dans nos coeurs.


Lumineusement,

Sylvie


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout